LE BRAVE PETIT SOLDAT DE PLOMB

Il s’agit d’un spectacle du type théâtre ambulant (un peu à manière de l’Histoire du Soldat de Stravinsky), d’après le célèbre conte de Hans Christian Andersen.

Un narrateur va conter l’histoire. Il sera alterné avec les interventions d’une chanteuse qui va chanter les répliques des différents personnages du compte (le soldat, le petit diable, le petit garçon, le poisson, l a petite demoiselle, la femme de ménage…). En plus des instruments de musique traditionnels (flûte, mandoline, guitare et harpe), les musiciens joueront beaucoup d’accessoires (harmonica, castagnettes, verres de cristal, casseroles, boîtes de conserve vides, etc.), ce qui donnera à la musique un coté à la fois particulier et vivant.

Les changements soudains du caractère et de la couleur de la musique dans chaque petite scène de ce conte, donneront l’impression d’un « kaléidoscope musical ». Le but est de faire, avec des moyens relativement restreints, un spectacle qui s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes et dans lequel la succession des nombreux personnages et des scènes différentes laisse au public la sensation d’un grand spectacle.

– Le conteur (voix d’homme parlée) // Laurent Carouana
Instruments  complémentaires : bâton de pluie, 2 morceaux de papier à frotter et à déchirer, tam-tam, 3 crotales, 1 verre de cristal, tambour à ressort

– La chanteuse (voix de mezzo-soprano) // Mareike Schellenberger, pour les rôles du soldat, du petit diable, du petit garçon, du gamin des rues, du rat d’égout, de la femme de ménage, du poisson, de la petite demoiselle.
Instruments complémentaires :harmonica, maracas triangle, cloche crécelle, appeau, sifflet-sirène, 5 grandes clefs de garage (clefs de déboulonnage) 

Flûte, piccolo, 5 casseroles avec des baguettes à frapper /  Shao-Wei Chou

Mandoline, bottle-neck, 5 temple-blocks, tambour de basque, vibraslap / Florentino Calvo

Guitare, bottle-neck, archet de violon, wood-block, glockenspiel, 2 morceaux de papier, 5 couvercles de casserole, verre de cristal / Jean-Marc Zvellenreuther

Harpe, baguette de triangle, 2 bouteilles à souffler dedans, 5 boîtes de conserve vides à frapper / Sandrine Chatron

Fermer le menu